VerT Nous

Les Cyclopodes

 

Nous sommes arrivés à la maison! We're back home!

Cliquez le lien bleu sous la carte pour afficher une carte plus grande avec notre dernière position

 

Click the blue link under the map to display a larger map with our last position


Afficher Les Cyclopodes: Anne & Christian en voyage sur une carte plus grande

 

 

 

 

 

 

Contact

@
Ecrivez-nous
Write us
notre e-mail: cyclopodes arobase gmail point com
our e-mail: cyclopodes at gmail dot com

Facebook
Christian: christian.jo.980
Anne: anne.lebus

VerT un autre monde?

Faire un autre monde, n'est-ce qu'une belle utopie d'adolescent?

Au contraire: quand on vieillit et grandit, on comprend que changer le monde n'est pas si utopique que ça; c'est même l'essentiel de la vie: changer les choses, faire bien, faire mieux, en soi et autour de soi. C'est ça, changer le monde! Et contrairement aux utopistes, être adulte c'est rêver moins mais agir plus.
Alors agissons, maintenant, même si ce n'est qu'un petit geste. Pour un monde plus vert, plus intelligent, plus humain.

J'ai créé ce blog pour relater et partager mes modestes idées et actions sur l'écologie au quotidien, sur le grand virage vert que doit prendre la civilisation occidentale, sur les petits gestes éco-logiques et éco-nomiques aux grands effets, sur le respect de l'environnement mais aussi sur le respect des autres dans leur humanité; bref sur tout ce qui nous élève. Car maintenant que le consumérisme, la cupidité et l'arrogance se sont pris un beau gadin en raison de la crise, que reste-t-il? Il reste le partage, la culture, l'éducation, le respect.

Enfin, l'homme s'est remis à évoluer!

LaMorille
14 septembre 2014 7 14 /09 /septembre /2014 17:21
Dur, dur d'être rentrés

Trois semaines déjà que nous avons posé nos bagages, remisé ou presque nos vélos.
À notre retour rien n'a vraiment changé, certains sont nés, d'autres sont partis. Tout semble comme avant et pourtant rien n'est plus pareil. Et si le plus dur n'était pas le départ, mais plutôt le retour ?
À peine avons nous eu le temps de retrouver notre appartement, notre famille et nos amis bienveillants que déjà quelque chose nous démange. Un je-ne-sais quoi qui nous trotte dans la tête, qui fait que l'on se sens perdu. Des ailes ont poussé dans notre dos et nous sommes déjà prêts à repartir.
À la surprise générale, durant notre voyage, hormis une toux persistante entre la Chine et le Laos, notre armoire à pharmacie est restée fermée. Aucun médicament pourtant ne peut venir à bout du virus que nous avons attrapé, le virus du voyage.

Partager cet article

Published by LaMorille
commenter cet article
4 septembre 2014 4 04 /09 /septembre /2014 19:27
Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyageHeureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage

Nous voilà rentrés depuis quelques jours après ce long voyage de presque 10 mois et demi. Nous aurons écumé 25 pays, parcouru 15003 km à vélo; voilà pour les chiffres.
Les souvenirs, les anecdotes, les rires et les rencontres sont inquantifiables car tous enrichissants et si différents.
Merci à tous ceux qui furent sur notre chemin, par hasard ou non, et qui ont donné à ce voyage cette saveur particulière que nous avons ramené à la maison.
Merci aussi à tous nos amis et notre famille qui ont lu nos aventures durant ce rêve.
On rentre maintenant chez nous, un peu plus pauvres sur notre compte en banque, et pourtant avec la certitude d'être revenus plus riches!

Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage

Partager cet article

Published by LaMorille
commenter cet article
4 septembre 2014 4 04 /09 /septembre /2014 18:18
Allemagne, wir lieben dich

Notre voyage se termine doucement, nous pédalons encore et toujours en Allemagne jusqu'à Kehl, face à Strasbourg, jusqu'à la porte de notre appartement ou presque. Nous avons parcouru 3834 km à vélo dans ce pays formidable, si attachant, si accueillant, à la diversité si surprenante. Oui, on vraiment adoré l'Allemagne, deuxième patrie d'Anne, notre pays voisin, à l'histoire douloureuse et tourmentée, et qui pourtant va toujours de l'avant.
"Der Weg ist das Ziel."

Allemagne, wir lieben dichAllemagne, wir lieben dich
Allemagne, wir lieben dich

Partager cet article

Published by LaMorille
commenter cet article
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 17:05
Une journée de cyclo-voyageur

Les villes et les paysages défilent et changent chaque jour, mais notre matériel et notre organisation sont restés quasiment les mêmes depuis le début de notre périple.
Au fait, elle se passe comment la journée sur un vélo? En Asie du Sud-Est nous n'avions jamais campé car l'hébergement était très peu cher. En revanche, au Japon et en Europe, le climat s'y prête mieux, et cela fait de substantielles économies.

Une journée de cyclo-voyageur

7h, réveil. On ouvre la tente, on admire le paysage et le soleil vient nous tirer rapidement de nos sacs de couchage (en été... car à la fin de l'hiver c'était bien plus difficile de quitter le confort du duvet). On se débarbouille avec un peu d'eau de la gourde, ou bien, si nous sommes en camping, on file à la douche.

Une journée de cyclo-voyageur

7h30, démontage et empaquetage de la tente. Avec sa bâche en dessous, la tente pèse moins de 2 kilos, mais bien davantage si la rosée l'a mouillée.
8h, préparation du petit déjeuner. Il est généralement composé de muesli, de yaourt, et de morceaux de fruits frais. Le tout est servi avec un bon thé, chauffé avec notre petit brûleur à alcool.
9h, tout est prêt. Après le chargement des vélos, le remplissage des gourdes, l'application de la crème solaire, nous jetons un dernier regard sur le camp pour ne surtout rien oublier. Et c'est parti. Nous roulons en moyenne 5 à 7heures par jour, et parcourons entre 70 et 90 km pour une journée "moyenne". Une petite journée c'est 40-50 km, une grosse c'est 110-120 km.
11h. Pause espresso dans une boulangerie ou un café, s'ils ont des parts de gâteau c'est encore mieux! Puis c'est reparti jusque vers 14h, quand la faim se fait sentir c'est la pause piquenique.
On roule ensuite encore un peu, on visite les merveilles du chemin, et déjà on doit songer à acheter de quoi manger le soir (pâtes, riz, sauces, fruits, petit-déjeuner du lendemain, et surtout ne pas oublier l'apéritif du soir!)
Enfin, c'est l'heure de s'arrêter, il est entre 16h et 19h, nous cherchons un camping, ou alors une pension, un hôtel si la météo n'est pas bonne.
Fatigués, nous montons d'abord notre tente, puis savourons une bonne douche. Parfois il faut aussi faire un peu de lessive:

Une journée de cyclo-voyageur

Un grand moment très attendu arrive alors: celui de l'apéro!

Une journée de cyclo-voyageur

Et tout aussi attendu, le repas du soir. Suivi d'une glace si nous en trouvons à proximité. Hé oui, ça mange un cycliste!

Une journée de cyclo-voyageur

Après le repas, il est 9h-10h, encore un peu de lecture ou d'écriture sur notre iPad mini (il faut tenir le carnet de route, la position GPS du campement, regarder la carte pour le lendemain...) puis au dodo!

Partager cet article

Published by LaMorille
commenter cet article
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 16:59
Une perle de l'ex-Allemagne de l'Est: Naumburg

Nous quittons la mer Baltique pour, doucement, nous mettre sur le chemin du retour. Rostock, Güstrow, Magdeburg, Halle, toutes ces villes sur notre route mériteraient un article dithyrambique, mais parfois un lieu plus modeste se révèle être un vrai petit bijou et devient un de nos coups de cœur comme le fut Naumburg.

Une perle de l'ex-Allemagne de l'Est: NaumburgUne perle de l'ex-Allemagne de l'Est: Naumburg

Le long de la piste cyclable de la Saale, à la confluence de l'Unstrut, dans le Land de Saxen-Anhalt s'étale cette petite ville de 30000 habitants. Nous ne serions sans doute jamais passé ici si nous n'avions pas rencontré Mario et Katia dans un camping de Rügen, ces adorables voisins de tente (photo ci-dessous) qui nous ont gentiment proposé de faire, au retour, une halte dans leur ville.

Une perle de l'ex-Allemagne de l'Est: Naumburg

La place centrale de Naumburg, le Markt, est entourée de maisons anciennes généreusement sculptées et colorées, et la promenade vers la cathédrale entraîne le visiteur dans un paisible décor du Moyen-Âge. Dans le Dom, ce sont les sculptures romanes qui marquent par leur finesse et leur expressivité, comme la célèbre statue de Uta von Nauburg (Uta de Ballenstedt) noble dame née vers l'an Mil et sculptée vers 1250 dont s'inspira d'ailleurs Walt Disney pour créer le personnage de la méchante belle-mère dans "Blanche Neige".

Une perle de l'ex-Allemagne de l'Est: Naumburg
Une perle de l'ex-Allemagne de l'Est: Naumburg

En passant, on trouve aussi à Naumburg la maison de Nietzsche et, après tant de merveilles pour les yeux et l'esprit, on atteint la perfection en s'arrêtant chez l'excellent glacier qui propose d'énormes et délicieuses "Wundertüten"!!

Une perle de l'ex-Allemagne de l'Est: NaumburgUne perle de l'ex-Allemagne de l'Est: Naumburg

Partager cet article

Published by LaMorille
commenter cet article
29 août 2014 5 29 /08 /août /2014 12:12
Surprenante Baltique

La Baltique a été une très belle surprise lors de ce voyage en Europe du Nord. Nous qui attendions une mer grise, des plages glacées, des aménagements sommaires... voilà que nous roulons le long d'une mer bleue, que les plages sont bondées de vacanciers qui ne se lassent de se plonger dans une eau à 23°C, et que de l'autre côté de la dune s'étendent de somptueuses villas du XIXème parfaitement restaurées et aménagées en résidences balnéaires ou en cafés accueillants.

Surprenante Baltique
Surprenante BaltiqueSurprenante Baltique

De Trelleborg à Ystad en Suède, à Swinemünde en Pologne, sur les îles de Usedom, Rügen et Zingst en Allemagne que parcourent les plus belles pistes cyclables, nous avons roulé dans l'azur de la Baltique pendant plusieurs semaines et, encore une fois, avons balayé tous nos clichés.

Surprenante BaltiqueSurprenante Baltique
Surprenante Baltique

Partager cet article

Published by LaMorille
commenter cet article
26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 19:59
Canicule scandinaveCanicule scandinave

Le réchauffement climatique c'est n'importe quoi. D'ailleurs les seuls qui prennent ce phénomène en considération sont les compagnies d'assurance et nous, joyeux Cyclopodes. Depuis quelques années, alors que l'été est pourri en Alsace, la Scandinavie refait son plein de soleil et de vitamine D. Cette année elle n'y échappera pas non plus et c'est sous un soleil radieux que durant plus de 3 semaines nous écumerons les plages de la Baltique d'Allemagne, du Danemark, de Suède et de Pologne à notre plus grand plaisir.

Canicule scandinave
Canicule scandinaveCanicule scandinave
Canicule scandinave

Partager cet article

Published by LaMorille
commenter cet article
26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 19:45
La Petite Sirène et les chinois

De Hambourg, via Lübeck (photo ci-dessus) nous pédalerons directement vers la Mer Baltique, qui nous est une belle inconnue. Elle est si lisse et accueillante, mais elle a un très bon ami qui n'est point le nôtre: le vent. Quelle que soit notre direction ce n'est pas la sienne, bien au contraire.

La Petite Sirène et les chinoisLa Petite Sirène et les chinois

Et c'est par une belle après-midi d'été que nous arrivons à Copenhague après avoir bravé ce vent de face. Même si notre passage dans la ville ne sera que furtif nous ferons un petit détour pour voir la Petite Sirène. Aujourd'hui elle n'est pas seule, un car de touristes chinois vient d'être déversé à quelques pas de là et ses occupants s'agitent pour poser devant, dessus, à côté. Ils nous rappellent le tourisme de masse que nous avions pu voir en Chine, qui nous fait sourire et que nous préférons rapidement fuir.

La Petite Sirène et les chinoisLa Petite Sirène et les chinois

Le soir même nous prenons non pas le ferry mais un train sous-marin vers Malmö, en Suède, de l'autre côté de la baie de l'Öresund (photo ci-dessous).

La Petite Sirène et les chinois

Partager cet article

Published by LaMorille
commenter cet article
25 août 2014 1 25 /08 /août /2014 18:22
Hambourg au bord de l'Elbe

Notre périple au bord de la Mer du Nord s'achève le long de l'Elbe, que nous remontons sur quelques dizaines de kilomètres jusqu'à Hambourg.

Hambourg au bord de l'ElbeHambourg au bord de l'Elbe

Le beau temps s'est installé et un air de vacances flotte sur la ville hanséatique, même si ici les plages font face au port, aux grues et aux immenses navires qui semblent vouloir s'échouer le long des quartiers huppés d'Altona.

Hambourg au bord de l'Elbe
Hambourg au bord de l'ElbeHambourg au bord de l'Elbe

Prochaine destination maintenant, la Baltique.

Hambourg au bord de l'Elbe

Partager cet article

Published by LaMorille
commenter cet article
20 août 2014 3 20 /08 /août /2014 10:33
Vers la Mer du Nord

Après une longue absence sur ce blog, due à des connexions Internet problématiques mais aussi et surtout à des journées trop bien remplies (il faisait très beau, donc nous campions, donc pas de réseau), voici la suite de nos aventures en Allemagne.

Vers la Mer du Nord

Osnabrück-Bremen fut notre plus grande étape, 151 km exactement, avec un petit avantage, c'était plat et nous avions le vent dans le dos. Mais il faut les pédaler quand même!
Comme Bremen se situe le long de l'embouchure de la Weser, plutôt que d'aller directement vers Hambourg, nous décidons de faire un "petit détour" le long de ce fleuve et de voir la Mer du Nord.

Vers la Mer du Nord

Les derniers nuages disparaissent au dessus des bâtiments en brique rouge, et les premiers bateaux apparaissent. De même, nous voyons de plus en plus d'éoliennes, ou alors leurs pièces détachées, car c'est ici qu'elles partent vers le large, ainsi que de nombreux touristes à vélo. Ici, c'est plat et beau, une destination idéale pour venir pédaler en vacances.

Vers la Mer du Nord

Partager cet article

Published by LaMorille
commenter cet article
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog